Compagnie T-REX


La Contre-Bande

Tout d'abord, il y a des tours d'archives, une montagne de cartons. A première vue, ils ont été posés là, empilés les uns sur les autres. Cela n'a, par ailleurs, pas l'air très ordonné. Mais lorsque l'on s'approche, qu'on tourne un peu autour, on peut y découvrir un passage…

A l'intérieur, ils sont trois, trois comédiens. A peu de choses près, on se croirait accueilli par les Pieds Nickelés : Filochard, Ribouldingue et Croquignol.

L'invitation est simple : « posez vos sacs, enlevez vos chaussures (il ne faudrait pas salir le tapis) et installez-vous confortablement où vous voulez, il y a des coussins pour ceux qui le souhaitent ».

Une fois installés, on est comme à la maison, les trois comparses nous proposent de nous lire des extraits de bandes dessinées. Ils nous laissent le choix du thème : polar, science-fiction, absurde, héros fantastiques ou monsieur et madame tout le monde, de la BD aux comics en passant par le manga…

Note d'intention

Bien que cela soit de moins en moins vrai, la Bande Dessinée est aujourd'hui encore considérée comme un art mineur, davantage tourné vers la jeunesse et parfois même perçu comme un moyen de vulgariser la littérature uniquement. « L'union des mots et des images est vue au mieux comme un divertissement » écrivait Scott McCloud. A vieillir sans avoir d'images dans nos livres, on en arrive parfois à ne plus lire du tout.

De même à l'intérieur du monde de la bande dessinée, entre amateurs, des préjugés peuvent subsister, comme la séparation entre bande dessinée, comics ou manga. Pourtant il est intéressant d'observer le traitement stylistique d'histoire ayant souvent des sujets similaires.

Avant même de la lire, la bande dessinée se regarde et une couverture ou une première page peut tout aussi bien intriguée, invitée ou rebutée. Un style qui ne nous parle pas peut nous faire passer à côté d'une histoire.

Dans le spectacle que nous proposons, les spectateurs sont accueillis dans un espace « cocon » et choisissent ce qu'ils souhaiteraient qu'on leur lise dans une liste de propositions de thématiques (sombre, fantastique, humoristique, historique, burlesque, tendre…). A nous de recréer les ambiances, aux travers des lectures d'extraits d'oeuvres choisis, en s'inspirant du rôle de la couleur, du rythme, du découpage ou du mouvement de la bande dessinée et en tentant de retranscrire la patte des auteurs.

Les objectifs sont de porter le regard sur la perception des images mais aussi sur leurs interprétations, de vivre la Bande Dessinée, de retransmettre les sensations que peut susciter sa lecture et de surprendre en faisant découvrir des ouvrages auxquels on ne pense pas au premier abord par rapport à la thématique choisie.